Accompagnement de l’âme à la naissance

Pendant neuf mois, le bébé se développe au creux du ventre de sa mère et se prépare à une vie riche et intense. Il était coutume anciennement de penser que l’enfant venait au monde telle une page blanche, exempt de tout bagage. Or, il suffit de plonger son regard dans les yeux d’un nouveau-né pour être assuré du contraire. Cette petite âme qui s’incarne vient avec son histoire, ses ressources, ses défis à relever mais aussi ses peurs et ses doutes. C’est pourquoi elle a besoin d’être soutenue tout au long de son processus d’incarnation afin de se préparer au mieux à sa naissance physique. Pendant la grossesse, le corps de la maman pourvoit aux besoins physiques du bébé mais les deux parents ont un grand rôle à jouer pour prendre soin de son coeur, de ses émotions et de son âme. Ces bébés ont tellement à coeur de communiquer et de partager leur vie intérieure qui est déjà si riche et nuancée. La période de la grossesse et de l’accouchement est essentielle puisque la manière dont l’âme la vit colore toutes les expériences de sa vie à venir.

Et si leur offrir un espace de parole pouvait changer considérablement leur venue au monde en la rendant plus douce et sereine? Et si nous, parents, nous pouvions accueillir ces âmes qui s’incarnent en étant plus à l’écoute de leurs besoins et de leurs doutes tout au long de cette traversée entre les mondes?

Voici une liste non exhaustive des thèmes qui peuvent être abordés dans le cadre d’un accompagnement de l’âme à la naissance :

  • Des émotions et/ou des croyances que l’âme voudrait exprimée afin d’être mieux accompagnée.

  • Le projet d’incarnation et les besoins spécifiques de l’âme pendant la grossesse et après la naissance.

  • Le choix du prénom

  • La position du bébé (en siège, sur le côté, etc…) qui peut parfois traduire une émotion bloquée, un doute ou des inquiétudes par rapport à la naissance.

  • L’accouchement ( le type d’accouchement, l’accompagnement et le lieu “idéal”…du point de vue de l’âme)

  • Le “retard” par rapport à la date du terme peut-être l’illustration d’une peur ou d’un blocage. ou simplement être le meilleur moment pour l’enfant à naître. Parfois, cela veut simplement dire que l’enfant a choisit un moment qui lui semble meilleur pour naître. Le jour de sa naissance est une date sacrée et c’est important de la respecter autant que possible.

A qui s’adresse cet accompagnement?

  • Aux femmes enceintes qui désirent communiquer avec l’âme de leur enfant

  • Aux jeunes bébés afin de leur offrir l’opportunité de parler de leur naissance et de les aider à s’incarner pleinement.

Le passage de la naissance mène à l’épanouissement de l’être lorsque l’âme est accompagnée et soutenue.
— Sylvie Ouellet